book review: mes étoiles noires

Agréable surprise que de savoir que ce bijou est écrit par un footballeur. En plus, ma mère me l’a fortement recommandé aussi vu qu’elle l’a lu avant moi 😀

Synopsis

L’Homme, petit ou grand, a besoin d »étoiles pour se repérer. Il a besoin de modèles pour se construire, bâtir son estime de soi, changer son imaginaire, casser les préjugés qu’il projette sur lui-même et sur les autres.Dans mon enfance, on m’a montré beaucoup d’étoiles. Je les ai admirées, j’en ai rêvé : Socrate, Baudelaire, Einstein, Marie Curie, le général de Gaulle, Mère Teresa ? Mais des étoiles noires, personne ne m’en a jamais parlé. Les murs des classes étaient blancs, les pages des livres d’histoire étaient blanches. J’ignorais tout de l’histoire de mes propres ancêtres. Seul l’esclavage était mentionné. L’histoire des Noirs, ainsi présentée, n’était qu’une vallée d’armes et de larmes.Pouvez-vous me citer un scientifique noir ?Un explorateur noir ? Un philosophe noir ? Un pharaon noir ?Si vous ne le savez pas, quelle que soit la couleur de votre peau, ce livre est pour vous.Car la meilleure façon de lutter contre le racisme et l’intolérance, c’est d’enrichir nos connaissances et nos imaginaires.Ces portraits de femmes et d’hommes sont le fruit de mes lectures et de mes entretiens avec des spécialistes et des historiens. De Lucy à Barack Obama, en passant par Ésope, Dona Béatrice, Pouchkine, Anne Zingha, Aimé Césaire, Martin Luther King et bien d’autres encore, ces étoiles m’ont permis d’éviter la victimisation, d’être capable de croire en l’Homme, et surtout d’avoir confiance en moi. Lilian Thuram

Mon avis

Un putain de livre qu’il faut absolument lire au moins une fois dans sa vie!

Lilian Thuram a écrit ce recueil pour rendre hommage à ces artistes, activistes, politiciens.. noires et pour plusieurs, volontairement oubliés et supprimés de l’histoire du monde. Je dis monde car il parle d’Angola, Sénégal, Guinée, Guadeloupe, Martinique…

Mes étoiles noires est une réelle dédicace à la réussite de ces hommes et femmes noires, dans leur disciplines respectives, malgré les difficultés rencontrées. Que ce soit le racisme, les préjugés, les stéréotypes, les malheurs, l’injustice, ces femmes et hommes extraordinaires ont su braver cela pour exceller dans leurs domaines. Une vrai leçon de développement personnel et de courage pour tous. Leur points communs: Ils ont tous crus en eux-mêmes en leur potentiel et se sont battus pour réussir.

Lilian a présenté ces personnages d’une manière chronologique et a infusé le récit de chacun avec des informations essentielles sur la période où ils vivaient. Cela donne un cadre à la lecture et permet de mieux comprendre et assimiler l’importance de leur travail et combat à ce moment là.

Personnellement j’ai adoré le fait qu’il ne se soit pas cantonné au sport. Il a parlé d’anthropologues, de médecins, de chimistes, d’écrivains, de professeurs… J’aurais aimé que ce livre soit plus riche et couvre beaucoup plus de femmes et de pays surtout. S’il fait un deuxième tome, I am in 😀

Moi la fan de Dancehall et de Kalash, je fus agréablement surprise du nombre de génies et de grands hommes/femmes martiniquais. Dommage qu’ils ne soient pas autant cités, surtout dans le rap issu de Mada!

Plus je lisais ce livre, plus je me remettais en question et je remettais en question mes connaissances historiques sur l’Afrique. D’ailleurs durant ma lecture, je me suis retrouvée plusieurs fois à chercher sur google les personnes mentionnées et leurs travaux et œuvres. Il y a même un tableau mentionné dans ce livre qui m’a tellement interpellé que je suis allé lire une étude approfondie dessus. Le tableau en question s’appelle « Le serment des ancêtres ».

Fichier:Le Serment des Ancêtres, 1823.jpg — Wikipédia
Le Serment des ancêtres fut peint en 1822 par Guillaume Guillon-Lethière (1760-1830), mulâtre(Veut dire né de parents biraciaux) né en Guadeloupe d’un père colon et d’une mère esclave. Il symbolise la rencontre historique entre le chef des mulâtres de Saint-Domingue, Alexandre Pétion, et le général noir Jean-Jacques Dessalines, lieutenant de Toussaint Louverture. 

Malheureusement je n’ai pas apprécié le chapitre concernant Mandela pour des raisons évidentes. Encore une fois on occulte la grande importance de Winnie Mandela et on donne tout le mérite à Nelson. Heureusement que sa bio a été écrite et que justice lui a été rendue.

Mes étoiles noires est un livre qui supporte le fait qu’une seule race existe: la race humaine. Il fait un focus sur le fait que l’intelligence n’est pas lié à la couleur de peau ni aux origines mais bien aux activités et moyens que l’on se donne pour la développer et la cultiver. Il insiste sur le fait que l’histoire de l’Afrique ne commence pas à l’esclavage mais que cela est un chapitre et que bien avant de grandes choses existaient. Il aborde le thème du racisme avec intelligence et il est indéniable qu’il a fait ces recherches et s’est très très bien documenté.

Mes étoiles noires est un MUST read pour tout le monde. Surtout pour nous africains, car nous devons connaître notre histoire et faire comprendre au monde que nous sommes plus qu’un ensemble de préjugés coloniaux. Merci Lilian vraiment <3