Book review: UTU

This book is available in english even if the author is french 😀

C’est la cover de ce livre qui m’a attiré. Les tatouages maori, le titre au 3 lettres et savoir que c’était un roman policier… que demander de plus? 😀

Synopsis:

Exilé en Australie, Paul Osbone apprend le suicide de son ami Fitzgerald : le chef de la police d’Auckland aurait abattu un chaman maori soupçonné de meurtres atroces, avant de se donner la mort. Or, non seulement le cadavre du chaman n’a jamais été retrouvé, mais Fitzgerald n’était pas du genre à se suicider. Spécialiste de la question maorie, ancien bras droit de Fitzgerald, Osborne est chargé de remonter la piste. Dans un climat social et politique explosif, épaulé par une jeune légiste fraîchement débarquée en Nouvelle-Zélande, Osborne devra affronter le spectre de Hanna, son amour d’enfance, mais surtout le utu des ancêtres du « pays aux longs nuages blancs ».

Mon avis:

C’est le premier ivre que j’ai lu de cet auteur et putain j’ai adoré!

Déja, ce qu’il faut savoir c’est que le livre fait partie d’une trilogie, Utu en est le second tome et peut se lire indépendamment des autres livres. Le style de cet auteur est brut, direct, violent mais garde un côté attirant de part l’intrigue mais aussi de son choix des endroits, cultures et pays souvent méconnus ou boudés par les auteurs.

Utu veut dire vengeance en Maori, et ce livre rend justice à ce mot. Il est question de vengeance d’un peuple et d’un homme. L’effet de surprise est là et surtout, quand on s’y attend le moins. Avec le bonus du antihéros.

J’aime beaucoup le fait que ce livre donne une importance majeure aux faits politiques de la région et que l’auteur ait pris le temps de détailler la situation historique de la Nouvelle-Zélande ainsi que de l’Australie. On est complétement happé dans l’histoire du peuple Maori, leur rites et codes de conduite. Il n y a pas de filtre dans Utu, ca se voit et ca se sent!

L’histoire tient en haleine tout au long de la lecture et est superbement rédigé. La trame est bien ficelée et le storytelling est maîtrisé. J’aime bien le fait que les personnages soit définis selon leur vie passé/antérieur et qu’il y ait un focus sur l’impact que le passé a sur le présent. Il est intéressant de voir comment les démons du passé et problèmes non résolues empirent jusqu’à devenir un poids sur la conscience et sur les relations.

Ce que j’admire le plus chez Caryl Férey, c’est qu’il fait une immersion totale dans le pays sur lequel il écrit et prend le temps de connaître sa société, son histoire et ses règles. Il s’intéresse aussi à la politique du pays et son histoire complexe avec les différents protagonistes. Cela rend ses écrits plus puissants et leur donne un aspect documentaire. Il est indéniable que Caryl Férey connait le sujet et fait ses recherches.

PS: je l’ai rencontré, une âme génial ce mec, je le kiffe réellement comme humain et auteur <3

Dans Utu, l’auteur prend le temps de décrire en détail les paysages et situations, et on se retrouve facilement transporté en Nouvelle-Zélande. Il est facile de visualiser ces forêts, peuples et océans. Franchement, ce livre m’a donné envie de planifier un voyage en Australie et chez les kiwis pour découvrir leur histoire et assister à un Haka et au rite de tatouage Maori 😀

Je tiens quand même à vous prévenir que c’est un polar et donc il y a des insultes, des mots crus et des scènes violentes. Comme ça vous êtes prévenus 😀 C’est pas fait pour les sensibles! Même le personnage principale ne suscite aucune sympathie ni tendres sentiments, il est exécrable à souhait!

Je vous conseille de lire « Utu » car vous n’allez pas le regretter. Perso j’ai acheté presque tous les livres de cet auteur 😀